Suite à une 1ère journée de rencontre le 29 juin dernier (12 garages solidaires soutenus par la Fondation PSA et réunis à Paris en table ronde), la Fondation poursuit l’accompagnement collectif des garages solidaires en organisant une journée dédiée aux représentants des réseaux en France.

L’objectif visé est d’encourager la structuration et la professionnalisation des garages solidaires, par un accompagnement sur-mesure développé en partenariat avec l’AVISE*.

Plusieurs étapes se succéderont dans les prochains mois, allant de l'étude du modèle économique, la mutualisation de solutions d’approvisionnement à la mise en place de guides pratiques et de formations.

Autour de la table étaient réunis plusieurs représentants de réseaux de garages solidaires venant de diverses régions françaises, ainsi que l’équipe organisatrice de l’Avise et la Fondation PSA accompagnées de l’expert métier de la Direction Services et Pièces du Groupe PSA.

Un premier diagnostic...

Une présentation a été faite des premiers retours de l’enquête administrée par l’Avise auprès des garages durant l'été :
- de bonnes pratiques identifiées, communes avec les réseaux de marque (tour du véhicule avant intervention, présence d’un outil diagnostic dans 78% des cas, réunions d’équipes…), mais des disparités de maturité entre les garages.
- une expression nette de besoins : les garages interrogés sont demandeurs de documentation technique, formation continue, circuit d’approvisionnement en pièces et produits d’atelier, réseau de recyclage, assistance en ligne, équipement et outillages, conseils sur le contrôle technique…

Rencontre inter-réseaux de garages solidaires
Rencontre inter-réseaux de garages solidaires

Les réseaux s’accordent sur le constat de la précarité du modèle économique d’un garage solidaire, quel qu’il soit. D’où la nécessité d’aborder concrètement les questions qui sont les leurs au quotidien.

Mais l’approche nationale reste difficile du fait de la spécificité des territoires qui influe sur chaque structure associative de façon différente.
Et d’autres nécessités complémentaires s’imposent. Par exemple, partager des indicateurs clairs entre les réseaux, définir des bonnes pratiques et les partager, pour permettre à chaque garage de questionner son propre modèle, plutôt que d’imposer une norme générale qui risquerait de freiner la réactivité et de passer à côté de la réalité du terrain.
Toute mutualisation, dynamique commune, doit être suffisamment souple. Et s’atteler à des problématiques concrètes.
C’est en s’appuyant sur la réalité complexe et particulière des garages solidaires qu’on pourra aller vers le(s) modèle(s) général(aux).

Une notoriété à faire grandir

Un autre constat ressort des débats, celui d’un manque de connaissance par les parties prenantes de l’existence des garages solidaires, de leur fonctionnement et de ce qu’ils apportent.

Rencontre inter-réseaux de garages solidaires
Rencontre inter-réseaux de garages solidaires

Une action concertée de communication pourrait favoriser et fluidifier les relations des garages au sein de leur eco-système, qu’il s’agisse de se faire connaître ou d’apporter des garanties de bon fonctionnement.
Plusieurs types de publics sont encore à atteindre, dont les bénéficiaires bien sûr, mais également les prescripteurs et relais sociaux, les collectivités locales, les entreprises et les donateurs.

Forts de ces échanges sans détours, l’Avise et la Fondation PSA ont promis de murir au mieux les enseignements et de revenir rapidement avec des propositions d’actions.

A suivre !


* Créée en 2002, l’Avise est une agence d’ingénierie d’intérêt général qui accompagne l’émergence, la consolidation et le changement d’échelle des structures d’économie sociale et solidaire. Sur la thématique de la mobilité inclusive, elle a été désignée par la Fondation PSA pour ce partenariat de long terme en soutien des garages solidaires.

PARTAGER