Ce mardi 1er décembre, dans le cadre de ma formation d’apprentie à la Fondation PSA, j’ai participé au lancement du kit « Objectif Mobilité » à l’Institut Médico-Educatif (IME) le Moulin Vert à Paris. Cet événement préparé par les équipes de l’association Prévention Routière et de la Fondation PSA Peugeot Citroën est l’aboutissement d’un travail commun mené depuis presque un an, temps nécessaire de la conception du support à son déploiement.

Ce kit ludo-pédagogique, conçu par l’association Prévention Routière, est destiné aux jeunes en situation de handicap et sera diffusé dans toute la France à l’aide des comités départementaux de la Prévention Routière et des IME. 

« Objectif mobilité », apprendre en s’amusant
« Objectif mobilité », apprendre en s’amusant

Il a pour but d’apprendre aux jeunes à être autonomes et responsables lors de leurs déplacements en leur inculquant les fondamentaux sur les comportements à adopter à pieds, à vélo, en voiture ou encore en bus.

C’est donc à 9h, hier matin, que la directrice de l’établissement, Sylvie Foissey, a reçu les équipes pour la présentation du kit et des enjeux de mobilité pour les enfants et adolescents de 10 à 16 ans atteints de déficiences mentales. A travers son discours introductif, elle a expliqué combien il est important de « maximiser l’autonomie » de ces jeunes et a souligné combien ce projet est « citoyen ».

Après des prises de paroles de Marie-Hélène Peugeot-Roncoroni, vice-présidente de la Fondation PSA Peugeot Citroën et de Emmanuel Renard, directeur de l’Education de l’association Prévention Routière, rappelant l’aspect innovant du projet, nous sommes allés en salle informatique pour participer à la première étape d’apprentissage : les jeux. J’ai observé deux élèves en pleine pratique et me suis vite aperçue de leur efficacité. En effet, grâce à cette façon ludique d’apprendre, les élèves étaient imperturbables ! Ils étaient totalement concentrés pour répondre aux questions avec l’aide de leurs animateurs. « Nos jeunes apprécient tellement le jeu qu’ils ne pensent plus à aller déjeuner ! » a même commenté la directrice.

Lorsque ces notions de prévention seront acquises, les élèves passeront à la deuxième étape de l’apprentissage. Celle-ci consiste à concrétiser chacune des actions vues en cours grâce à des ateliers réalisés en milieu réel ou protégé (selon leur niveau de connaissance). Ils se photographieront pour reporter les bonnes attitudes dans un journal de bord en les associant aux illustrations rencontrées lors des jeux. Cette troisième étape leur permettra de faire le lien entre le fictif et le réel.

Je suis ravie de constater que ce parcours pédagogique a réussi à allier apprentissage et plaisir dans une même formule. Cet accès à la mobilité va permettre de développer le lien social et c’est une très bonne nouvelle pour l’avenir de ces personnes en situation de handicap. Pari réussi !

Juliette Senzer

À lire aussi, le communiqué de presse du 01/12/2015 : http://bit.ly/1HGvdlb

« Objectif mobilité », apprendre en s’amusant
« Objectif mobilité », apprendre en s’amusant

PARTAGER