UN ESSAIMAGE REUSSI EN 2019-2020

En un an et malgré les perturbations liées à la pandémie du COVID-19, l’association est parvenue à mener à bien son projet d’essaimage.

Chemins d’avenir a multiplié par deux le nombre de jeunes originaires des zones rurales, accompagnés par l’association. En déployant son activité sur 4 nouvelles académies : Dijon, Rennes, Rouen et Caen, ce sont donc maintenant 1 000 jeunes qui sont soutenus par 1 000 parrains dans leur parcours d’orientation scolaire et préprofessionnel.

Ces parrains leurs permettent d’élargir leurs horizons sociaux et géographiques, en leur donnant une plus grande confiance en eux, des compétences transversales indispensables ; et des opportunités supplémentaires ‒ stages, bourses à la mobilité, rencontres avec des professionnels et des étudiants, des visites culturelles et d’entreprises.

Carte de l’essaimage réalisé par Chemins d’avenir
Carte de l’essaimage réalisé par Chemins d’avenir

LE NUMERIQUE UNE SOLUTION POUR LUTTER CONTRE LA FRACTURE TERRITORIALE

Avec le confinement, l’association Chemins d’avenirs a dû se réinventer pour maintenir les liens avec les jeunes.

  • C’est ainsi que pour permettre aux jeunes de continuer à réfléchir activement à leurs projets d’avenir et évoquer leurs doutes en cette période particulière, Chemins d’avenirs a mis en place une permanence téléphonique.
  • A travers la plateforme de l’association, dont le contenu a été enrichi, les filleuls peuvent dialoguer avec leurs parrains, participer à des programmes de formation en ligne, apprendre à rédiger un CV ou une lettre de motivation ou encore dialoguer avec des professionnels. Ils ont aussi accès à des conférences en ligne réalisées par les parrains sur des métiers, des filières.

LES CHIFFRES CLES ET LA MESURE D’IMPACT :

  • 4 850 Collégiens et Lycéens touchés
  • 500 participants aux Rencontres Jeunesse territoires
  • 82 780 kilomètres parcourus pour rencontrer les jeunes
  • 81% des filleuls estiment plus croire en eux après 6 mois d’accompagnement

En savoir + : cliquez

La mobilité des jeunes en zones rurales : le projet de Chemins d’avenirs
La mobilité des jeunes en zones rurales : le projet de Chemins d’avenirs

PARTAGER